newsocéan

TERRA PROJECT

By 23/12/2020 No Comments

 

Nous avons organisé avec Ocean52, le 19 décembre dernier, le premier évènement du #TerraProject initié par Foot District et Nike ACG. Les invités ont pu participer à une séance de nettoyage de la plage à la Barceloneta (en particulier à Playa de San Sebastià).

Ce projet, lancé par Foot District, a pour but de sortir les participants (influencers, artistes, etc..) de leur téléphones et de leurs écrans pour les reconnecter avec la nature.

En raison des restrictions de Covid, nous avons travaillé par petits groupes avec une première partie de ramassage de déchets sur le sable. Avant de passer à une session de kayak dans l’eau pour pêcher les débris et observer la diversité marine, aux côtés de Rai Puig, ambassadeur d’océan52 et kayakiste professionnel, et l’équipe d’Obrint Via.

C’était choquant pour les participants pour qui c’était la première experience de nettoyage de plage, de voir la quantité de déchets éliminés, en particulier les 3 kg de serviettes hygiéniques, de bouteilles en plastique, de bouchons en plastique, de bâtonnets de tampons hygiéniques, de microplastiques et même de boites plasqtiques ou de jouets pour enfants. Au total, près de 10 kg de déchets ont été collectés, qui, grâce aux invités, ont été retirés de l’environnement.

Les participants invités par Foot District et Nike ACG venant surtout de milieux urbains ont été choqués de ceux qu’ils ont ramassé et ont pris conscience de la nécessité de protéger l’océan et d’agir immédiatement, même avec de petites actions telles que l’arrêt de l’utilisation de certains accessoires plastiques à usage unique comme les cotons tiges ou les lingettes.

Le plastique est le plus gros composant des déchets marins. Chaque seconde environ. 400 kg de plastique pour les mers et les océans.

Il est déjà difficile de trouver certaines espèces marines exemptes de plastique et une partie d’entre elles finit par ingérer des humains tout au long de la chaîne alimentaire.

L’océan contribue aux 2/3 de l’oxygène que nous respirons. Un océan sain est essentiel à notre survie sur la planète.
Cette première activation a permis de récolter des fonds pour des projets de protection des océans tels que ceux menés par l’Association Vellmarí, dirigée par Manu San Felix.